Aller au contenu principal
Human rights day 2021 image
Vendredi, décembre 10, 2021
Temps de lecture : 4 minutes

Technip Energies marque la Journée mondiale des droits de l'homme et souligne comment sa politique en la matière permet à l'entreprise d'aller de l'avant et d'être fidèle à ses convictions

Pour en savoir plus

Venus Maroun human rights day image
Venus Maroun-Valette

The protection of human rights is an essential principle that is linked with each of Technip Energies’ foundational beliefs. We aim to build a better tomorrow and hence care deeply about what we do and how we do it.

To mark Human Rights Day on December 10, Venus Maroun-Valette, Senior Compliance Counsel, explains how our human rights policy is developed and monitored.

Q : Que couvrent les droits humains et comment cela se traduit-il dans les opérations de Technip Energies ?

Vénus Maroun-Valette (VMV) : Les droits humains englobent un large éventail de sujets, et pour Technip Energies, cela va de l'interdiction de toute forme de travail des enfants et de travail forcé à l'interdiction de toute forme de discrimination et de harcèlement, en passant par le respect de la liberté d'association et de négociation collective, la promotion d'un environnement de travail sain, sûr et sécurisé et la disponibilité de mécanismes d’alertes. 

Nous suivons une méthodologie fondée sur l’analyse des risques pour évaluer où nos opérations sont confrontées aux risques les plus élevés du point de vue des droits humains. Nous classons les risques par ordre de priorité et les traitons par des mesures d'atténuation appropriées. Cela inclut notamment, pour certains projets, l'évaluation des procédures et pratiques en matière de droits humains des principaux sous-traitants ou partenaires, ou des indicateurs de performance spécifiques qui doivent être mis en œuvre et faire l'objet de rapports réguliers par les sous-traitants. 

Étant donné que les droits humains concernent de nombreux aspects de nos opérations, ce sujet est traité par différentes fonctions. Nous avons défini notre politique générale en nous engageant auprès des parties prenantes internes et externes. Par exemple, nous sommes membres du comité directeur de Building Responsibly, un groupe d'entreprises de premier plan dont la mission est de promouvoir les droits humains et le bien-être des salariés de la construction et de l'ingénierie.
 

Q : Quels sont les défis à relever et quel rôle jouent les collaborateurs ?

VMV: Technip Energies ne pourra pas à elle seule imposer le changement dans le secteur. Toutes les parties prenantes doivent être impliquées. L'une de nos approches consiste à amener les clients, les sous-traitants et les fournisseurs du monde entier à collaborer et à s'entendre sur les mêmes standards minimum acceptables. Nous avons des échanges libres et ouverts avec nos pairs et d'autres entreprises pour faire avancer ces questions importantes, car nous pensons que tout le monde doit travailler ensemble pour que le changement puisse se produire.  

Dans cet esprit, nous considérons nos collaborateurs comme les gardiens des droits humains. Leur rôle est d'attirer l'attention lorsqu'ils constatent une situation qu'ils jugent anormale ou qu'ils soupçonnent des violations de droits humains. Pour les aider dans cette tâche, l'Organisation internationale du Travail des Nations unies a défini onze indicateurs de travail forcé. Il s'agit notamment de la rétention des papiers d'identité, du non-paiement du salaire, de la servitude pour dettes, de la restriction des déplacements, d’heures supplémentaires excessives et d’isolement.

Sur ce point, nous devons rester vigilants en permanence car les risques peuvent évoluer en fonction des circonstances et d'autres facteurs. Par exemple, les défis économiques résultant de la pandémie de COVID-19 ont exacerbé les préoccupations antérieures liées au bien-être des travailleurs. Ceux-ci peuvent se retrouver exposés à des problèmes potentiels de droits humains liés à une détérioration de leurs conditions de travail.

La législation sur les droits humains devient de plus en plus stricte dans les pays du monde entier et cette tendance devrait se poursuivre. C’est une bonne nouvelle, en alignement total avec la façon dont Technip Energies conçoit les affaires. À l'avenir, toute organisation qui ne respecte pas ses engagements en matière de droits humains pourrait être confrontée à des poursuites judiciaires au lieu de subir simplement des atteintes à sa réputation. 
 

Q : Comment mesurez-vous les progrès et surveillez-vous les changements en matière de droits humains ?

VMV: Il peut être difficile pour les entreprises d'un secteur d'établir des paramètres de mesures communs, en raison des nombreuses normes et standards différents. En ce qui nous concerne, la mesure des progrès en matière de droits humains fera partie de notre feuille de route environnementale, sociale et de gouvernance (ESG) que nous publierons au début de l'année prochaine. Elle comprendra un plan d'action clair avec des indicateurs qualitatifs et quantitatifs pour évaluer notre performance. 

Notre approche a évolué car nous sommes passés de l'élaboration de politiques et de procédures à la création de processus et d'outils qui nous permettent de mettre en œuvre ces politiques dans nos opérations. Nous contrôlons nos performances par l'auto-évaluation, par la comparaison avec nos pairs et par le dialogue avec les parties prenantes externes. Notre conseil d'administration et notre comité exécutif soutiennent pleinement le déploiement de ces méthodes dans notre entreprise. En effet, nous voulons être une entreprise rentable et nous pensons qu’il soit possible de le faire tout en ayant une influence positive sur la vie de nos collaborateurs et des communautés dans lesquelles nous intervenons. 

Enfin, il est également important de garder à l'esprit que notre industrie subit une transformation importante avec la transition énergétique et que la protection des droits humains va de pair avec cette évolution.

Il s'agit encore d'un parcours d'apprentissage pour toutes les entreprises du secteur. Tout comme nos clients, nos partenaires, nos investisseurs et toutes nos parties prenantes, y compris les communautés dans lesquelles nous intervenons, nous comptons sur des normes élevées en matière de droits humains. C'est ainsi que nous irons de l'avant et que nous serons fidèles à nos convictions.

Watch our Human Rights Day video (01:53)