Aller au contenu principal
Strengthening our innovation and research in energy transition fields image
Mercredi, février 9, 2022
Temps de lecture : 2 minutes

Renforcement de notre innovation et de notre recherche dans les domaines de la transition énergétique

Pour en savoir plus

Après le Programme de Liaison Industrielle avec le MIT (Massachussetts Institute of Technology – USA), largement soutenu par notre centre opérationnel de Boston et notre équipe Innovation, Technip Energies continue d’approfondir l’innovation dans le domaine de la transition énergétique en rejoignant des programmes de partenariat universitaire à travers le monde. 

Technip Energies a ainsi signé avec l'une des plus grandes institutions universitaires au monde un accord qui nous permettra de rester à la pointe de l'innovation.

Nous faisons désormais partie de l'initiative Hydrogène de Stanford Energy Corporate Affiliates (SECA) aux Etats-Unis. Basé en Californie, Stanford est l'un des principaux instituts de recherche et d'enseignement au monde.

L'adhésion à ce Programme offre des possibilités de communication et de participation au sein de la communauté de l'énergie de Stanford, notamment l'accès à des webinaires, à des ateliers et à des recherches spécifiques dans le domaine de l'hydrogène décarboné, élément clé de la transition énergétique. Nous serons également en mesure de développer notre innovation technologique par le biais de webinaires et d'un écosystème de l'innovation. Parmi les autres avantages, citons des rencontres avec des chercheurs et des membres du corps enseignant afin d'identifier les axes de collaborations potentielles spécifiques, une conférence annuelle, des informations sur les technologies émergentes de Stanford et l'accès aux publications de recherche.

Notre objectif est de bâtir une relation sur le long terme avec Stanford en tirant parti de la proximité de notre centre opérationnel de Claremont, en Californie.

Selon Charles Cessot, Senior Vice-President T.EN X – Consulting & Products, « Nous sommes ravis de rejoindre l'initiative SECA et de travailler aux côtés de Stanford pour tester et explorer des solutions innovantes. Qu'il s'agisse de veille technologique ou d'évaluer les opportunités de R&D, cela nous aidera à aborder plus particulièrement le thème de l'hydrogène avec les meilleurs universitaires. »